“Aujourd’hui pour vous, ensemble pour demain”


Evènements

«  2018 »
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Actualités

Page 1 sur 23  > >>

14 juin 2018

Depuis septembre 2017, l’entreprise Owens Corning spécialisée dans la fabrication de fibre de verre et implantée à l’Ardoise, accueille chaque semaine deux travailleurs de l’ESAT Véronique pour approvisionner des distributeurs automatiques d’E.P.I. Cliquez ici pour en savoir plus !

28 mai 2018

Une équipe de lycéens participait, jeudi 17 mai 2018, au concours régional de la meilleure mini-entreprise, en partenariat avec l'ESAT Véronique. Ils ont remporté le 1er prix de l'innovation grâce à leurs cosmétiques pensés pour les personnes en situation de handicap (lire la suite)

15 mai 2018
Le festival Singulier pluriel et Gard aux arts de rue approche... (Voir les articles du Midi libre)
 

Logo S3A (Symbole d'Accueil, d'Accompagnement et d'Accessibilité)

Pour quoi faire ?
 
Les symboles sont nombreux dans notre environnement. En terme d’accessibilité, le célèbre « fauteuil roulant » est bien ancré dans notre paysage. Il indique des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un autre symbole s’installe progressivement : c’est celui créé par l’Unapei pour permettre aux personnes handicapées mentales de repérer facilement les lieux qui leur proposent un accueil, un accompagnement et des prestations adaptés. L’apposition du pictogramme S3A est aussi pour elles un « médiateur », utile pour être rassuré et pour oser s’exprimer. Issu d’une collaboration avec l’Association française de normalisation (AFNOR) et un ensemble de partenaires, le pictogramme « S3A » a été normalisé en mai 2000. Il est destiné à être apposé sur des guichets, des lieux de passage, des produits ou des documents rendus accessibles aux personnes handicapées mentales.
 
 
Qui peut l'utiliser ?
 
Administrations, sociétés de transports, centres commerciaux, lieux culturels, centres sportifs, musées, sites internet, hôpitaux… Tous les acteurs de notre environnement quotidien peuvent potentiellement s’en emparer. Mais ce pictogramme n’est pas un symbole sans signification. Son apposition implique des engagements réels pour l’accessibilité, que certains partenaires ont mis en œuvre.
 
 
Quels engagements ?
 
Pour être accessible, une structure doit s’engager à considérer les besoins et les attentes des personnes handicapées mentales afin de leur offrir des réponses adaptées à la nature et au degré de leur handicap.
 
Aménagements et services
 
Les aménagements et services signalés par ce pictogramme peuvent être divers. Ils sont liés à la nature et aux métiers des structures qui l’utilisent : qualité d’écoute et d’accueil par du personnel formé, mise à disposition d’informations simplifiées, adaptation des visites (pour les musées et autres organismes de tourisme…), accompagnement de la personne, etc. : les exemples ne manquent pas.
 
Guide pratique de l'accessibilité
 
L’Unapei a édité le Guide pratique de l’accessibilité qui indique les actions à engager pour pouvoir apposer le pictogramme S3A et ainsi faciliter l’accès de la cité aux personnes handicapées mentales. Cet outil central liste et explique les recommandations à suivre, avec divers degrés d’exigence, pour rendre accessibles lieux, services et produits aux personnes handicapées mentales. Certaines préconisations sont destinées à tout type de structures, d’autres sont ciblées en fonction des activités des acteurs concernés (transports, établissements culturels, commerces…). Ce guide, que vous pouvez télécharger sur le site de l'Unapei, propose également des fiches pratiques pour mettre en œuvre ces recommandations.
 
 
Texte issu du site internet de l'Unapei