“Aujourd’hui pour vous, ensemble pour demain”


Evènements

«  2018 »
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Actualités

Page 1 sur 23  > >>

14 juin 2018

Depuis septembre 2017, l’entreprise Owens Corning spécialisée dans la fabrication de fibre de verre et implantée à l’Ardoise, accueille chaque semaine deux travailleurs de l’ESAT Véronique pour approvisionner des distributeurs automatiques d’E.P.I. Cliquez ici pour en savoir plus !

28 mai 2018

Une équipe de lycéens participait, jeudi 17 mai 2018, au concours régional de la meilleure mini-entreprise, en partenariat avec l'ESAT Véronique. Ils ont remporté le 1er prix de l'innovation grâce à leurs cosmétiques pensés pour les personnes en situation de handicap (lire la suite)

15 mai 2018
Le festival Singulier pluriel et Gard aux arts de rue approche... (Voir les articles du Midi libre)
 

L'Unapei 30, d'hier à demain...

Historiquement, dans les années 60, le mouvement familial s'est développé dans le Gard, en liaison avec l'Unapei, sur 4 bassins de vie : Nîmes, Beaucaire, Alès et Bagnols-sur-Cèze. L'association de Beaucaire s'étant regroupée depuis avec une autre association, les trois autres ont conduit une démarche de fusion qui est à l'origine de l'Unapei 30.
Ainsi, l'Adapei 30 est officiellement née le 1er janvier 2012, de la fusion de ces trois associations : l'AAPEI (secteur d'Alès) et l'ANAPI (secteur de Nimes) d'abord, le 1er janvier 2011, puis l'ABPEI (secteur de Bagnols-sur-Cèze) un an plus tard. Association à but non lucratif, elle a été fondée conformément aux dispositions de la loi 1901.
 
En juin 2016, afin de mieux valoriser l'image des personnes en situation de handicap et de l'Unapei, l'Adapei 30 a changé de nom pour devenir l'Unapei30.
 
Si l'association sous sa forme actuelle est relativement jeune, les trois entités qui lui ont permis de voir le jour possèdent une longue histoire dans l'accueil de personnes en situation de handicap :
 
  L'histoire de l'ABPEI commence en 1963 avec l'ouverture, par la section Bagnolaise de l'Association Familiale de Défense et de Protection des Enfants Inadaptés, d'une "école" installé dans un préfabriqué dans le quartier de la Citadelle de Bagnols-sur-Cèze. Un an plus tard, en 1964, des parents soucieux d'apporter des solutions aux problèmes posés par le handicap mental de leurs enfants créent l'ABPEI. L'intitulé de l'association changera plusieurs fois au fil des ans (d' "Association Bagnolaise des Parents d'Enfants Inadaptés" en 1964, à "Association Bagnolaise de Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales" en 1999) mais son sigle, lui, ne sera pas modifié jusqu'à sa fusion avec l'Adapei 30 le 1er janvier 2012.

  Créée en 1965 par des familles du bassin d'Alès, l'AAPEI (Association Alésienne de Parents d'Enfants Inadaptés) s'est préoccupée de créer un établissement pour accueillir les enfants qui n'étaient pas acceptés dans les structures traditionnelles. C'est ainsi que l'IME de Rochebelle ouvrait en 1967. L'évolution des besoins en fonction de l'âge des personnes accueillies et des types de handicaps conduira ensuite à la création successive d'établissements et services que l'on connait aujourd'hui sur le bassin d'Alès.

  L'ANAPI, Association Nîmoise des Amis et Parents d'Enfants Inadaptés, est créée en 1971. En 1975, elle ouvre son premier Foyer d'hébergement pour travailleurs d'ESAT (hommes) à Manduel : le Tavernol. Quatre ans plus tard le Tavernol ouvre un Foyer pour femmes à Garons. Dès lors, l'association ne cessera de se développer et de proposer des solutions toujours plus adaptées aux personnes handicapées : création de l'ESAT St Exupéry en 1991, du FAM les Massagues en 1994, du CEMA Guillaumet en 1998...